Arban, Beffa, Brandt, Escaich

Arban, Beffa, Brandt, Escaich

Arban, Beffa, Brandt, Escaich

Romain Leleu - Sonates pour trompette  

INDE008

15,00 €

Ajouter au panier


Prévenez-moi lorsque le produit est disponible

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,50 €.

29 autres produits dans la même catégorie :

En savoir plus

Avec son tout premier album consacré aux pièces les plus exigeantes du répertoire actuel, Romain Leleu ouvre, chez Indésens, la «collection Révélations» destinée à faire découvrir au public les nouveaux interprètes les plus talentueux de la jeune génération. Une technique impeccable, une sonorité expressive et une maturité musicale déjà nettement affirmée, font de Romain Leleu la Révélation Indésens 2008, dans la catégorie trompette.

  • Track liste
  • Commentaires

    Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

    Donner votre avis

    Arban, Beffa, Brandt, Escaich

    Arban, Beffa, Brandt, Escaich

    Romain Leleu - Sonates pour trompette  

    Donner votre avis

    Vassily Brandt, Concert Piece n° 2
    Ed. IMC

    Henri Tomasi, Triptyque
    Ed. Leduc

    Georges Enesco, Légende
    Ed. Enoch

    Arthur Honegger, Intrada
    Ed. Salabert

    Karol Beffa, Subway (world premiere)

    Raymond Gallois Montbrun, Sarabande et Final
    Ed. Leduc 

    Thierry Escaich, Tanz Fantasie
    Ed. Billaudot 

    Alexander Goedicke, Concert Study op. 49
    Ed. Brass Press

    Jean Baptiste Arban, Carnaval de Venise
    Ed. Fischer

    Georges Enesco (1881- 1955)
    Légende
    Ed. Enoch
    Eminent violoniste, pédagogue et compositeur d’origine Roumaine, Enesco compose cette Légende à Paris en 1904, entre sa première Suite pour orchestre et sa première symphonie. Conçue comme un ample mouvement rhapsodique, elle allie un lyrisme empreint de simplicité et des envolées flamboyantes, agitées et dramatiques. Le dialogue intimiste entre les deux instruments s’achève en une rêverie contemplative.

    Raymond Gallois Montbrun (1918 – 1994)
    Sarabande et Final
    Ed. Leduc
    Violoniste et compositeur, Raymond Gallois Montbrun a obtenu le Prix de Rome en 1944. Après une activité internationale de soliste et de pédagogue, il a dirigé le CNSM de Paris de 1963 à 1984 et a composé cette œuvre pour le concours de 1949. Cette pièce prolonge au XXe siècle, ce que la Légende de Georges Enesco donnait en prémisse au répertoire de trompette: une véritable pièce de musique de chambre. Après un premier mouvement déclamatoire et majestueux, la deuxième partie voit les langages des deux protagonistes se compléter et se soutenir mutuellement.

    Arthur Honegger (1892- 1955)
    Intrada, H. 193.
    Ed. Salabert
    Membre du Groupe des Six, Arthur Honegger est une des plus importantes figures du néoclassicisme français. Intrada , spécialement écrite pour trompette et piano, est composée en 1947 à l’occasion du Concours International de Genève. Soit quelques années après la Libération et sa Symphonie N° 2 pour cordes et trompette ad libitum (A940-41), cri de détresse et d’Espérance à l’heure de l’occupation allemande. L’esprit combatif associé à la trompette se décharge ici dans une pièce courte, espiègle, qui semble faire un pied de nez à cette époque douloureuse. 

    Thierry Escaich (né en 1965)
    Tanz Fantasie
    Ed. Billaudot
    Ecrite en 1997 pour la finale du Concours International de Markneukirchen (Allemagne) dans une version pour trompette et piano, l’œuvre a été transcrite peu après pour trompette et orgue, et dédiée à Eric Aubier. On y retrouve cette atmosphère de danse à la métrique irrégulière, sans cesse renouvelée, qui est basée sur l’alternance d’un motif en notes répétées et d’une phrase mélodique plus lyrique. L’ensemble de la danse est précédé d’une introduction en forme d’interrogation dans laquelle le matériau thématique prend naissance à travers de courtes séquences entrecoupées de silence.

    Karol Beffa (né en 1973)
    Subway (world premiere)
    Compositeur issu de l’Ecole Normale Supérieure et du CNSM de Paris, Karol Beffa est lauréat, entre autres, de la Fondation Lili et Nadia Boulanger et finaliste du concours international de composition de Prades en 2005 et 2007. Il est actuellement, et jusqu’en 2008, compositeur en résidence de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse.
    Inspiré de musiques actuelles telles que le funk, le blues ou la techno, Subway s’inscrit dans l’agitation et le mouvement. D’abord contenue, l’énergie portée simultanément par la trompette et le piano se déploie progressivement, la tension se chargeant et se déchargeant ponctuellement jusqu’à l’explosion finale. 

    Jean Baptiste Arban (1825- 1889)
    Le Carnaval de Venise (Thème et Variations)
    Ed. Fischer
    Cornettiste français le plus brillant de son époque, auteur de la Grande Méthode Complète pour cornet à piston, Jean Baptiste Arban est considéré comme le fondateur de l’école de trompette moderne. Dans cette œuvre, représentative de la manière dont il renouvelle l’art de cet instrument, il pousse à l’extrême les difficultés techniques pour donner un aperçu exhaustif de ressources jusqu’alors insoupçonnées. 

    Henri Tomasi (1901- 1971)
    Triptyque
    Ed. Leduc
    Chef d\'orchestre et compositeur prolifique puisant l’inspiration dans ses origines méditerranéennes et son intérêt pour les musiques ethniques, Henri Tomasi a connu le succès au début des années trente. Ces trois mouvements, tirés des Six études pour trompette seule, sont composés en 1955, après le célèbre concerto pour trompette composé en 1948 et qui le familiarise avec cet instrument. 

    Vassily Brandt (1869- 1923)
    Concert Piece n° 2, op. 12
    Ed. IMC
    Trompettiste allemand émigré en Russie, Vassily Brandt est particulièrement connu pour ses 34 Etudes pour trompette, fruit de son travail pédagogique au Conservatoire de Moscou. Complémentaire de la Pièce de Concert n°1, cette œuvre met particulièrement en valeur la musicalité et le sens du phrasé du soliste avant de libérer une énergie virtuose dans un final brillant et inattendu.

    Alexander Goedicke (1877- 1957)
    Concert Etude, op. 49
    Ed. Brass Press
    Pianiste, compositeur et pédagogue russe, Alexander Goedicke a été lauréat, à l’âge de 23 ans, du Prix Rubinstein de Composition du Concours International de Vienne avant d’être nommé professeur de piano et d’orgue au Conservatoire Tchaïkovsky de Moscou. Il compose en 1948 ce morceau de bravoure, charismatique et périlleux, après avoir déjà dédié un concerto à la trompette en 1930. 

    Camille Saint Saëns (1835- 1921)
    Le Cygne
    Ed. Marc Reift
    Seul tableau du Carnaval des animaux (1886) pour lequel Saint-Saëns permit l’exécution publique de son vivant, Le Cygne est une ode mélancolique composée à l’origine pour une formation de chambre inhabituelle (deux pianos, quintette à cordes, flûte et clarinette). Cette transcription pour bugle permet ici d’apprécier, en contrepoint de la virtuosité éclatante qu’on connaît de l’instrument, une sonorité charnue, feutrée qui accentue les méandres de la ligne mélodique.