Mariano

Mariano

Mariano

Luis Mariano - Les chansons d'or

MSMAR02

20,00 €

Ajouter au panier


Prévenez-moi lorsque le produit est disponible

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 2 points de fidélité. Votre panier totalisera 2 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 1,00 €.

5 autres produits dans la même catégorie :

En savoir plus

Après la défaite républicaine dans la guerre civile espagnole, Luis Mariano et sa famille se réfugient à Bordeaux. Attiré par le dessin, Luis entre à l’École des beaux-arts de Bordeaux. Il est également reçu au du conservatoire de Bordeaux dont le directeur, Gaston Poulet, notera sur le grand registre du Conservatoire : « Je viens d’entendre un type formidable : il se nomme Gonzalez. » 

En septembre 1942, Luis Mariano se rend à Paris muni d’une lettre d’introduction de Jeanine Micheau et va recevoir des leçons du maestro Miguel Fontecha.

Celui-ci va lui enseigner le «bel canto», technique de chant dans la plus pure tradition lyrique italienne.En 1943, il apparaît dans le film « L’escalier sans fin ». C’est en 1944 que Luis Gonzalez devient Luis Mariano. En 1945, il enregistre ses premiers disques : « Amor Amor » et « Besame mucho ».Luis fait la connaissance de Francis Lopez et Raymond Vincy, d’Emile Audiffred. En décembre 1945 il crée leur première opérette La belle de Cadix, qui devait décider de sa carrière. Prévue pour être produite six semaines, La Belle de Cadix devait tenir l’affiche pendant plus de cinq ans. Le disque qui est tiré de l’Opérette et qui comprend le titre Maria Luisa explose le Box-office : 1.250.000 exemplaires seront vendus. Pathé-Marconi est obligé de réaménager ses chaînes de productions pour faire face à la demande.La popularité de Luis Mariano grandit rapidement. Pendant une dizaine d’années, il domine le monde de la chanson et de l’opérette. Le point culminant de sa carrière peut se situer en 1951-1952, années du Chanteur de Mexico et du film Violettes Impériales. Au théâtre, il triomphe dans Andalousie (1947), Le Chanteur de Mexico (1951) et Chevalier du Ciel (1955).Pour le cinéma, de 1945 à 1958, Mariano joue dans une vingtaine de films. Parallèlement il donne des récitals dans le monde entier, où partout une foule énorme l’attend dès sa descente de l’avion ou du bateau. En 1957 et 1959, Mariano accompagne la caravane du cirque Pinder sur les routes de France, puis il se produit à l’Olympia.En décembre 1969, il assure la création de La Caravelle d’Or au théâtre du Châtelet, mais ayant contracté une maladie, probablement une hépatite mal discernée, mal jugulée, il abandonne son rôle au bout de quelques mois. Il meurt des suites de cette maladie le 14 juillet 1970 à Paris. Il était titulaire de diverses décorations, dont l’ordre espagnol d’Isabelle la Catholique

Commentaires

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donner votre avis

Mariano

Mariano

Luis Mariano - Les chansons d'or

Donner votre avis